Moselle Volkrange

Voyage de la classe 66, début mai 2010

France – Luxembourg – Allemagne - Belgique

 

Lundi 3 mai 2010

Départ de Flines à 7 heures pour nous diriger vers Reims, puis Chalons et Verdun.

 

Circuit des lieux de combats de la Bataille de Verdun : c'est sur cette terre encore bouleversée et marquée d'impacts d'obus qu’à bord de votre autocar, on vous emmènera pour découvrir et comprendre l'une des pages les plus sanglantes de la 1ère guerre mondiale.

Notre guide (Ignace) vous commentera les sites et monuments du Champ de Bataille :

 

le Mémorial de Verdun,

Au cœur des collines de Verdun encore ravagées par les millions d'obus qui ont causé la mort de 300 000 personnes et fait 400 000 blessés en moins d'un an, le Mémorial de Verdun rassemble les vestiges de la plus célèbre bataille de la première guerre mondiale.

Créé en 1967, sous l'égide de l'Académicien et ancien combattant Maurice Genevoix, le Mémorial de Verdun est aujourd'hui l'un des principaux musées européens de la Grande Guerre. Il présente une collection exceptionnelle d'objets personnels et de pièces d'artisanat de tranchées qui évoquent le quotidien des hommes et leur martyr.

L'espace muséographique, qui fait aujourd'hui peau neuve, se déploie autour d'une saisissante reconstitution du champ de bataille, d'expositions thématiques et pédagogiques, mais également de films, photographies, lithographies et affiches d'époque qui constitue une excellente clé d'entrée à une visite d'une ou plusieurs journées à Verdun.

Bonne visite !

 

 

le Fort de Vaux

le Fort de Douaumont,

l'Ossuaire de Douaumont,

la Tranchée des Baïonnettes ou le village détruit de Fleury-devant-Douaumont.

 

 

Nous nous rendront sur ces lieux, sans toutefois faire les visites intérieures des forts. 

 

Mardi 4 mai 2010

Le matin vers 9 heures sortie à Thionville où a lieu un marché Tous les mardis de 8h00 à 13h00 : confection, articles de maison, objets de décoration, produits alimentaires, régionaux et bio.)

Notre guide est un grand spécialiste des  marchés (Philippe Coulmont), mais il vaut mieux suivre sur la carte.

PLAN DU MARCHE  voir page suivante

Quartier libre et retour au car à 11heures 30, pour être à l’heure au repas.

Aller et retour 10 kilomètres.

Repas à Volkrange

L’après-midi Nancy visite de la place Stanislas 160 km Sur place visite de la ville en petit train (durée 45 mn 5 € /pers faire réservation sur site http://www.petit-train.com/debut.htm

Au retour Distillerie Maucourt

2, rue des Vignerons 57420 MARIEULLES

En bordure de l'autoroute A31 entre NANCY et METZ, sortie n°29 (FEY). Dans le village de FEY, prendre direction VEZON (3 km)

 

Mercredi 5 mai 2010

Sortie pour la journée avec panier repas : La vallée de la Moselle Allemande, de Trêves à Cochem

 

Si possible départ à 8h00

 

 
 
 

Longue de 545 km, la Moselle prend sa source dans le sud des Vosges et est le plus grand affluent du Rhin. La vallée de la Moselle (Moseltal) est avant tout un paysage viticole, abritant les plus vieilles vignes d’Allemagne. Cette tradition viticole remonte à l’Antiquité, lorsque les Romains y plantèrent les premiers pieds de vigne. Les crus de la Moselle possèdent une réputation mondiale et sont à déguster dans les multiples caves et bars à vin de la région. Chaque village célèbre cette spécialité lors de la fête du vin. Le vin blanc de la Moselle est un Riesling fruité, qui doit son caractère à l’implantation des vignes sur des versants schisteux, qui retiennent la chaleur du soleil la journée pour la restituer aux pieds de vigne la nuit venue.

A partir de Trèves, la Moselle sillonne entre les massifs schisteux, pour aller se jeter dans le Rhin au niveau de la ville de Coblence. Chaque méandre de ce fleuve dévoile des vignobles plantés à flanc de montagne, des villages pittoresques et des châteaux forts, le tout dans une campagne paisible et verdoyante. Que vous parcouriez la région à pied, en vélo, en bateau ou en voiture, vous serez séduit par les somptueux paysages et par le patrimoine culturel de la vallée de la Moselle.

Une sortie de 320 kilomètres.

N’oubliez pas votre carte d’identité…

 

 

 

 

Jeudi 6 mai 2010           

Le matin visite de Metz, aller et retour 80 kilomètres.

Départ 8h30

Visite libre de la Cathédrale  et à 10h30 visite de la ville en  petit train.

Repas à Volkrange.

 

L’après-midi  vers 14 heures nous irons visiter la ville de Luxembourg, l’aller et le retour représentent 70 kilomètres.

Nous essayerons de nous garer au centre ville (Parkings : Théatre – Knuedler – Franklin Roosevelt – Aldrigen ou Hamidius )

La ville s'est développée au Xe siècle à partir d'un château construit en 963 sur le rocher du Bock par le comte ardennais Sigefroy de Luxembourg (Siegfried) . Le château s'élevait sur les vestiges d'un castellum romain appelé Lucilinburhuc (« petit château »).

Siège d'un comté puis depuis 1354 d'un duché lorsque ses souverains devinrent roi de Bohême et empereurs germaniques (cf. Charles IV du Saint-Empire). Le duché et la ville sont cédés en 1443 au duc Philippe III de Bourgogne par Elisabeth de Goerlitz.

Ils passeront par héritage à Charles Quint qui, enfant, portait le titre de duc de Luxembourg. Par lui, Luxembourg passe aux Habsbourg d'Espagne.

Dans le cadre de la politique des Réunions du roi Louis XIV de France, Luxembourg est revendiquée par la Couronne de France. Les armées Françaises mettent le siège devant la ville en décembre 1683. A partir du 28 avril, Vauban dirige les assauts sous les ordres du maréchal de Créquy) et la ville tombe le 4 juin 1684.

Rendu au roi d'Espagne par le Traité de Ryswick (1697) le duché passe sous administration autrichienne après la guerre de succession d'Espagne (1714), puis est annexée par la France révolutionnaire à la fin du XVIIIe siècle.

En 1815, le Congrès de Vienne érige le Luxembourg en grand-duché, membre de la Confédération germanique. Il est donné à titre personnel et héréditaire en primogéniture masculine au roi Guillaume Ier des Pays-Bas. La garde de la forteresse de Luxembourg est confiée à une garnison prussienne.

En 1830, lorsque la Belgique se soulève contre le joug néerlandais, la forteresse de Luxembourg reste aux mains de cette garnison.

En 1867, suite aux tractations entre l'empereur des Français Napoléon III et le chancelier Bismarck , la neutralité du Luxembourg est proclamé par le congrès de Londres et la garnison prussienne se retire.

En 1890, Guillaume III des Pays-Bas meurt en ne laissant qu'une fille et le grand duché, régi par la loi salique, passe à une lointaine branche de la Maison de Nassau.

Le grand duc Guillaume IV de Luxembourg n'ayant pas de fils, abrogera la loi salique quelques années plus tard.

Au mépris de sa neutralité, la ville est occupée par l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale puis pendant la deuxième guerre mondiale, avant d'être annexée au Troisième Reich puis libérée par l'armée américaine.

N’oubliez pas votre carte d’identité…

 

Pour le retour, nous partirons à 17h 00 - 17h30 de Luxembourg 

 

 

 

Vendredi 7 mai 2010

Le matin au Village vacances quartier libre, et rangement des valises dans le car.

Repas au village le midi puis en route pour le retour.  

Ce retour passera par Sedan, Charleville, Monthermé, Givet puis par la vallée de la Meuse Belge, par Dinant jusqu’à Namur où nous reprendrons l’autoroute .

N’oubliez pas votre carte d’identité…

 

 

 

La Meuse en Belgique

 

 

Meuse à Namur (Citadelle et Parlement wallon)

La Meuse entre en Belgique au niveau de Heer à une altitude de 98 m. Elle traverse la province de Namur et y poursuit sa traversée de l'Ardenne via la Fagne, où elle baigne Hastière, et le Condroz où elle reçoit la Lesse sur la droite. Elle arrose ensuite Dinant et Yvoir. À Namur, la Meuse reçoit la Sambre par la gauche et prend la direction de l'est. Elle a quitté l'Ardenne et coule entre Condroz et Hesbaye. Avant de quitter la province, elle arrose Andenne. Dans la province de Liège, la Meuse traverse l'ancien bassin houiller wallon. Elle arrose Huy, reçoit le Hoyou et passe à proximité de la centrale nucléaire de Tihange. À Liège, elle reçoit l'Ourthe par la droite et coule de nouveau vers le Nord. Le fleuve quitte la Région wallonne à Visé, après un parcours de 128 km et à une altitude de 47 m. De Namur à Visé, la Meuse sert à la production d'électricité avec six centrales hydroélectriques.

Le retour à Flines devrait se situer vers 20 heures 30, 21 heures.